Accueil > Jardinage bio > Plantes ligneuses, rampantes, grimpantes, et conifères : optez pour le (...)

Plantes ligneuses, rampantes, grimpantes, et conifères : optez pour le marcottage !

Le marcottage, parfois appelé marcotte, est une technique très facile pour reproduire certaines plantes, en particulier les petits arbres fruitiers comme : les groseilliers, les cassissiers, ou encore le saule, la bruyère, et les lianes comme le chèvrefeuille ou la vigne.
Pourquoi en effet acheter un arbuste dans le commerce pour 8 euros quand vous pouvez en obtenir un sans efforts, qui fructifiera au bout de trois ans ?
Il existe plusieurs façons d’opérer un marcottage mais la plus simple et la plus commune est la suivante :

Le marcottage par "couchage" :

- A la fin de l’automne, vous sélectionnez un arbuste assez vigoureux. C’est pendant l’hiver que l’arbuste fera ses racines ; octobre est donc un mois propice, mais cela peut éventuellement s’effectuer au début du printemps.
- De préférence, choisissez-en un que vous souhaitiez tailler.
- Au lieu de le tailler, courbez une branche située sur la partie extérieure de l’arbuste.
- Sans la casser, pliez-la jusqu’au sol. Enlevez les feuilles de sa partie inférieure.
- A la moitié de la branche, déposez un petit monticule de terre qui va la recouvrir et la maintenir clouée au sol (au besoin, attachez-la avec un crochet ou posez une petite pierre sur le monticule).
- Facultatif mais conseillé : taillez l’extrémité de la branche (celle qui dépasse du monticule), et ne laissez dépasser que deux yeux (= deux bourgeons).
- Vous pouvez adosser cette extrémité à un petit tuteur pour la maintenir en place et l’obliger à pousser droit.
- Éventuellement, pour faciliter la reprise, vous pouvez inciser très légèrement la branche sur sa face inférieure, à l’endroit où vous allez la recouvrir de terre ; les racines sortiront par ces entailles.
- Normalement en hiver il n’y a pas de problèmes d’eau, mais en cas de sécheresse, veillez à ce que votre monticule reste humide.
- Attendez la fin du printemps, voire l’automne suivant : la branche aura commencé à faire des feuilles, et sous le monticule de terre ses bourgeons auront émis des racines. Vous pouvez alors couper la branche avant son entrée dans le monticule ; elle n’a plus besoin de ce "cordon ombilical" pour la relier à la plante-mère.
- Déplantez-là avec une petite bêche et replantez-là où bon vous semble, au minimum à 80 cm des autres arbustes.
- Comptez trois ans pour faire les premières récoltes.

Note : vous pouvez aussi pratiquer le marcottage directement dans un pot, que vous placez sous l’arbuste ; ceci facilitera le replantage de votre nouvel arbuste.

Note sur le marcottage dit "aérien" : si la tige ou la plante que vous convoitez ne peut pas être courbée jusqu’au sol, vous pouvez créer autour de la tige un "manchon" : mettez un mélange de terreau, sable et terre dans une bouteille en plastique ou même du tissu (le manchon doit empêcher la lumière d’atteindre la tige). Enlevez quelques feuilles au milieu de la branchette, et placez le manchon autour ; des racines sortiront à cet endroit par les bourgeons actuels (et avec cette méthode aussi, vous pouvez inciser superficiellement la branche). Veillez à humidifier très régulièrement.